Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Santé animale dans le monde > Le Système Mondial d'Information Sanitaire > Exercices de simulation

Exercice de simulation : Fièvre aphteuse en Espagne

Le Docteur Valentín Almansa, Directeur Général de la Santé de la production agricole, Ministère de l’agriculture, des pêches et de l’alimentation, Madrid, Espagne, a informé l’OIE qu’un exercice de simulation de terrain sur la fièvre aphteuse, se déroule du 12 au 14 mars 2019 dans la zone frontalière entre l’Espagne et le Portugal.

Cet exercice bénéficie de l'appui et de la coordination de EuFMD et comprend une visite à la ferme ainsi que des activités théoriques pour le travail de groupe. L'exercice de simulation sera basé sur une suspicion de fièvre aphteuse dans la zone frontalière entre l'Espagne et le Portugal et comprendra la participation de vétérinaires des deux pays.

Cet exercice, auquel participeront les Services vétérinaires officiels du Portugal et de l'Espagne, y compris pour ce dernier la participation des communautés autonomes limitrophes du Portugal, a pour objectif global de promouvoir la connaissance mutuelle, la coordination et l'échange d'informations entre les services vétérinaires des deux côtés de la frontière, afin d'améliorer la capacité de réponse aux situations d'urgence sanitaire résultant de l'apparition de suspicions de fièvre aphteuse dans les zones frontalières entre l'Espagne et le Portugal.

Les objectifs spécifiques de cet exercice sont d’évaluer les points suivants :

  • Mise à jour des connaissances sur la fièvre aphteuse et de la situation sanitaire mondiale en mettant l’accent sur les sérotypes en circulation dans la région méditerranéenne, y compris les aspects concernant le rôle de la faune sauvage.
  • Faciliter la communication et la collaboration des Services vétérinaires officiels d'Espagne et du Portugal dans la zone frontalière.
  • Évaluation des plans d'urgence des deux pays pour la détection et la correction des déficiences le cas échéant.
  • Identifier les possibilités d'amélioration des protocoles de communication et d'échange d'informations entre les Services vétérinaires officiels des deux côtés de la frontière.
  • Visite dans une ferme suspecte et exercices théoriques en groupes formés de représentants des deux pays pour discuter et aborder conjointement les tâches envisagées suite aux actions des Services vétérinaires officiels tant au niveau de la ferme suspecte que du Centre de crise local.
  • Meilleure connaissance mutuelle des protocoles et des plans d’urgence relatifs à la fièvre aphteuse.


************************
Service de l’information sanitaire
Organisation Mondiale de la Santé Animale (OIE)
information.dept@oie.int

 

Haut