Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Santé animale dans le monde

Maladies animales

La diffusion de la connaissance scientifique et technique sur les maladies animales est une des missions de l’OIE. A cette fin, l’OIE met à disposition des internautes de nombreuses informations permettant de mieux connaître les maladies animales majeures, dont de nombreuses zoonoses, qui sévissent dans le monde, et les actions mises en œuvre par l’OIE pour leur contrôle et, pour certaines d’entre elles, leur éradication.
Ce portail permet d’accéder facilement à ces ressources.

Les fiches et portails spécifiques aux maladies

Deux types de fiches maladies sont disponibles en ligne sur le site de l’OIE :

  • Des fiches courtes fournissant un résumé des informations les plus importantes sur la maladie donnée, destinées à un large public.
    Consultez les fiches maladies
  • Des fiches techniques, destinées à un public plus averti, regroupant les données scientifiques disponibles sur la maladie donnée
    Consultez les fiches techniques


Des portails web ont également été développés pour certaines maladies, permettant la mise en ligne de nombreux documents, liens et informations dédiés :

 

Les programmes et stratégies de contrôle et d’éradication

Respectivement en mai et juin 2011, l'OIE et la FAO ont déclaré l'éradication de la peste bovine dans le monde. Cette annonce fut un évènement majeur, car la peste bovine est la seconde maladie à avoir été éradiquée, après la variole humaine.
Le risque de réémergence n’est toutefois pas écarté. Des matériels biologiques contenant le virus de la peste bovine ainsi que des vaccins vivants sont encore détenus par un certain nombre laboratoires de par le monde. Détruire les stocks restants du virus ou les stocker en toute sécurité dans un nombre minimal de laboratoires à haut niveau de confinement agréés par l’OIE et la FAO est donc essentiel.
Pour en savoir plus :


L’OIE et ses partenaires travaillent aujourd’hui  sur le contrôle et l’éradication de nouvelles maladies :

La Fièvre aphteuse :

La fièvre aphteuse est bien connue pour sa capacité à affecter sévèrement, voire à annihiler le commerce international des animaux et de leurs produits.
Elle est également reconnue pour les importantes pertes financières qu’elle génère, ainsi que pour ses conséquences sur la sécurité alimentaire et les moyens de subsistance des petits exploitants dans les pays endémiques. C’est un risque majeur pour les pays indemnes.
Suite aux recommandations de la première Conférence internationale sur la fièvre aphteuse, qui s’est tenue à Asunción (Paraguay) en 2009, une stratégie mondiale pour le contrôle de la maladie a été développée puis lancée en 2012, dans le cadre du Programme global pour le contrôle progressif des maladies animales transfrontalières (GF-TADs), une initiative conjointe de la FAO et de l’OIE.

Pour en savoir plus :

 

La Peste des petits ruminants (PPR) :

La PPR est l'une des maladies animales les plus importantes du point de vue économique du fait de son impact sévère sur la productivité des troupeaux atteints. Son contrôle constitue donc un élément crucial pour le soutien et l’amélioration du niveau de vie des populations rurales pauvres qui dépendent très souvent de l’élevage des petits ruminants.

En 2015, l’OIE et la FAO ont lancé la Stratégie mondiale pour le contrôle et l’éradication de la peste des petits ruminants.

Pour en savoir plus :



La rage :

Chaque année, la rage tue près de 70 000 personnes, majoritairement des enfants dans les pays en développement.
Plus de 95 % des cas humains de rage étant dus à des morsures de chiens infectés, l’existence de vaccins efficaces permet d’envisager l’éradication de cette maladie par la mise en œuvre de campagnes massives de vaccination des chiens dans les pays encore touchés.
En décembre 2015, l’OIE et l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) ont adopté le Cadre mondial pour l’élimination de la rage humaine transmise par les chiens, en collaboration avec l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et avec le soutien de l’Alliance Globale contre la rage (GARC). 







Pour en savoir plus :



La liste de l’OIE des maladies des animaux terrestres et aquatiques notifiables

En notifiant à l’OIE les événements épidémiologiques observés sur leur territoire pour une information transparente sur les risques sanitaires, les Pays Membres  contribuent à préserver la santé animale et la santé publique à travers le monde. La Liste de l’OIE des maladies des animaux terrestres et aquatiques notifiables inclut actuellement 119 maladies et est régulièrement revue et adoptée par l’Assemblée mondiale des Délégués.

En savoir plus


Statuts sanitaires officiels des Pays membres

L’OIE propose aux Autorités nationales vétérinaires qui le souhaitent, une procédure de reconnaissance officielle du statut sanitaire, qui concerne aujourd’hui six maladies animales jugées prioritaires. Les listes de Pays membres pour lesquels un statut sanitaire officiel a été annuellement reconnu par l’Assemblée Mondiale des Délégués de l’OIE, constituent un élément clé du commerce international et des stratégies mondiales de contrôle des maladies.
Actuellement six maladies sont considérées:


Pour la FA seulement, on peut décerner aux pays ou zones soit un statut indemne avec vaccination, soit un statut indemne sans vaccination.

En savoir plus


Haut