Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Santé animale dans le monde

Qu'est-ce que la rage?

La rage, ce fléau qui tue chaque année près de 60 000 personnes

La rage est une maladie virale qui touche le système nerveux central des mammifères, dont l’homme. Le virus est présent notamment dans la salive et le cerveau des animaux infectés. Elle se transmet par la salive d'un animal malade, le plus souvent d’un chien. La période d’incubation est variable, de plusieurs jours à plusieurs mois. Une fois que les symptômes sont présents, la maladie est fatale, aussi bien chez les animaux que chez l’homme.

La rage sévit dans deux-tiers de pays du monde

La rage est encore fortement présente dans le monde. La moitié de la population mondiale vit en zone endémique, et plus de 80% des décès se produisent dans les zones rurales, où l’accès aux campagnes d’information sanitaire et à la prophylaxie post morsure est limité, ou inexistant. L’Afrique et l'Asie sont les continents à plus haut risque de mortalité humaine, avec plus de 95 % des cas mortels dans le monde . Ces régions sont également celles où la rage canine est le moins contrôlée.
Répartition géographique de la rage animale dans le monde

Le chien, principal réservoir de la rage

Plus de 95 % des cas humains de rage sont dus à des morsures de chiens infectés. Contrôler et éradiquer la rage signifie donc la combattre à sa source animale.



Éliminer la rage canine pour stopper la rage humaine

Il existe trois solutions pour éviter les cas de rage humains:

  • La vaccination de masse des chiens en zone infectée, seule façon de rompre durablement le cycle de transmission animal-homme de la maladie,
  • La vaccination humaine, préventive,
  • L’administration de sérum antirabique après morsure par un chien suspect.

La vaccination de masse des chiens est la méthode de choix, car la seule permettant une réelle interruption du cycle de transmission animal-homme de la maladie. Il est estimé qu’en vaccinant 70 % des chiens dans les pays encore infectés, la rage pourrait être éradiquée chez le chien et le nombre de cas humains se rapprocher très vite de zéro. Il existe aujourd’hui d’excellents vaccins antirabiques canins, fabriqués selon les normes développées par l’OIE.

Le défi financier que semblent représenter les campagnes de vaccination des chiens doit être relativisé : environ 10% des ressources financières utilisées aujourd’hui pour traiter en urgence les personnes mordues suffiraient probablement aux Services vétérinaires nationaux du monde entier pour éradiquer la rage à sa source animale domestique, chez le chien.

 

Haut