Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Santé animale dans le monde

Portail sur la Peste des Petits Ruminants

Répartition géographique et impact

Répartition géographique de la PPR

La PPR a été signalée pour la première fois en Côte d’Ivoire en 1942.

La maladie s’est depuis largement propagée au-delà de son foyer originel en Afrique de l’Ouest. Ces 15 dernières années, elle s’est disséminée très rapidement. Elle est maintenant présente dans plus de 70 pays à travers l’Asie, l’Afrique, le Proche et le Moyen-Orient, et a atteint l’Europe en 2016 (en Géorgie).

Les conséquences de cette maladie sont désastreuses pour les familles, les communautés et les pays.

Carte réalisée grâce à des informations récoltées dans les rapports semestriels, jusqu’en juillet 2018. Les rapports d’informations les plus récents sont disponibles ici.

Contrôler la PPR pour permettre l’émancipation sociale


Les petits ruminants sont essentiels à la subsistance des populations de nombreuses régions du monde. Le contrôle de la maladie pourrait favoriser une amélioration de la productivité, la sécurité alimentaire, générer du revenu et un « pouvoir d’agir » des sociétés.


Distribution de la population d'ovins et de caprins


L’Afrique, le Moyen-Orient et l’Asie – les régions les plus touchées par la PPR – hébergent plus de 80 % de la population mondiale de petits ruminants.



Ces animaux appartiennent principalement à des petits paysans. Ils leur permettent de se nourrir et leur fournissent d’autres produits générateurs de revenus comme la laine et les peaux. Les petits ruminants produisent le fumier nécessaire à la fertilisation des sols cultivés et sont utilisés comme assurance en cas de mauvaises récoltes ou de sécheresse. Ils participent à la sécurité alimentaire et à la nutrition, représentent un moyen de subsistance, favorisent le développement économique national et le bien-être global de la population.

Les ovins et les caprins jouent, par conséquent, un rôle crucial dans la survie et la sécurité alimentaire des familles pauvres et contribuent au développement économique national.




Les femmes sont particulièrement impliquées dans l’élevage des petits ruminants, puisque ce sont majoritairement elles qui en sont chargées. Leur revenu est indispensable à l’amélioration de l’alimentation et l’éducation de l’enfant. C’est pourquoi, en améliorant le statut sanitaire des petits ruminants, nous pouvons donner à ces femmes les moyens de d’agir et de meilleures perspectives d’avenir à leurs enfants.


Accueil    Qu’est-ce que la PPR?    Répartition et impact    Stratégie mondiale: contrôle et éradication   
Mise en œuvre de la stratégie    Statut indemne    Ressources média               

Haut