Page d'accueil de l'OIE
Introduction
Objectifs
Programme
Lieu de la conférence
Inscription en ligne
Hébergement
Visa
Publications
Informations générales
Opportunités de parrainage
Transport
Contact :
Ingrid Arias
Organisation Mondiale de la Santé Animale
12, rue de Prony
75017 Paris, France
i.arias@oie.int

Introduction

L'OIE a le plaisir d’annoncer que la troisième conférence mondiale qu’il organise sur la santé des animaux aquatiques se tiendra à Hô-Chi-Minh-Ville (Vietnam), du 20 au 22 janvier 2015. Cette conférence fera suite aux deux précédentes conférences mondiales organisées par l'OIE sur ce thème, la première à Bergen (Norvège) en 2006 et la seconde à Panama (Panama) en 2011. Ces réunions ont contribué à mieux sensibiliser à l'importance de la santé des animaux aquatiques et à construire un cadre mondial pour améliorer le traitement, la prévention et le contrôle des maladies des animaux aquatiques.

Parmi les secteurs produisant des animaux destinés à la consommation humaine, l’aquaculture est celui qui connaît la croissance la plus rapide du monde, près de 50 % de l’offre mondiale d’animaux aquatiques pour la consommation humaine étant aujourd’hui issue de l’aquaculture. Cependant, les foyers de maladies touchant les animaux aquatiques continuent de provoquer des pertes significatives de production dans le monde, avec un impact négatif majeur sur les économies de certains pays et de certaines régions. Ces foyers risquent de limiter le développement de ce secteur en expansion rapide si la gouvernance des Services vétérinaires et des services chargés de la santé des animaux aquatiques ne se renforce pas et si des politiques et des programmes efficaces, conformes aux normes de l'OIE, ne sont pas mis en œuvre pour prévenir ou contrôler les foyers de maladies.

Un pourcentage très élevé de la production d'animaux aquatiques fait l'objet d'échanges internationaux, représentant 10 % de l’ensemble des exportations agricoles mondiales. Les produits de la mer (issus de la pêche et de l’aquaculture) sont deux fois plus commercialisés au niveau international que les produits carnés issus d'animaux terrestres (viande de bœuf, volailles, mouton et porc). En raison de la croissance rapide de l'aquaculture dans le monde et des risques sanitaires associés au commerce de plus en plus mondialisé des animaux aquatiques vivants et de leurs produits, les activités de l’OIE relatives à la santé des animaux aquatiques et les normes sur la sécurité sanitaire du commerce mondial sont importantes et concernent toutes les régions du monde. Une mise en œuvre efficace des normes de l'OIE contribuera à assurer la durabilité d’un secteur capable de fournir une source clé de protéines animales de haute qualité pour une population humaine en pleine croissance.

Depuis plus de 50 ans, le mandat de l'OIE englobe les animaux aquatiques. L’OIE encourage constamment ses États membres à respecter leurs obligations en tant que membres et à appliquer ses normes sur la prévention et le contrôle des maladies et sur le commerce des animaux aquatiques, en conformité avec l’Accord de l’OMC sur les mesures sanitaires et phytosanitaires. La capacité des Services vétérinaires et des services sanitaires chargés des animaux aquatiques à appliquer les normes de l'OIE est essentielle pour sauvegarder la santé des animaux aquatiques et faciliter les échanges commerciaux. Cependant, étant donné que l’essentiel de la production aquacole provient de pays en développement ou émergents, il est aussi constamment nécessaire de renforcer la capacité de tous les États membres à soutenir l’application des normes internationales.

L'OIE remercie le gouvernement du Vietnam pour son soutien, et plus particulièrement le ministère de l’agriculture et du développement rural qui accueillira généreusement cet événement.

Cette conférence internationale majeure mettra en lumière la contribution essentielle des programmes sanitaires couvrant les animaux aquatiques à l'amélioration de la productivité et de la durabilité de l'aquaculture, et par conséquent à la disponibilité de protéines et d'autres denrées alimentaires de haute qualité, plus particulièrement pour les populations des pays en développement. La conférence sera aussi un moyen de sensibiliser davantage à la nécessité d'une bonne gouvernance des Services vétérinaires et des services sanitaires chargés des animaux aquatiques (secteur public et secteur privé) et d’encourager l'implication des vétérinaires, des professionnels de la santé des animaux aquatiques et des autres partenaires afin d’assurer la production de produits issus de l’aquaculture propres à la consommation humaine et dûment certifiés pour répondre aux exigences des échanges internationaux.

La conférence traitera du rôle et des responsabilités des acteurs clés de la chaîne de production, incluant les producteurs, les transformateurs, les vétérinaires du secteur privé et les professionnels de la santé des animaux aquatiques. Elle abordera aussi l'importance d’instaurer des relations de travail efficaces entre ces acteurs, les Services vétérinaires officiels et, s’il y a lieu, les services sanitaires chargés des animaux aquatiques.

Les communications de la conférence seront présentées par des intervenants issus des Services vétérinaires et des services sanitaires chargés des animaux aquatiques de différents pays, ainsi que par des représentants d'autres autorités compétentes, d’organisations internationales, de la filière et des experts de la santé des animaux aquatiques. Les participants seront invités à partager leurs expériences et à identifier les besoins et les priorités à venir pour l'OIE afin de réduire, pour les États membres, le poids des maladies qui pèsent sur la production aquacole mondiale.

Participation prévue

Environ 300 participants de toutes les régions du monde sont attendus à cette conférence, et en particulier :

  • les Délégués des pays auprès de l’OIE et les points focaux nationaux pour les animaux aquatiques ;
  • d’autres représentants des gouvernements des pays ;
  • des représentants des Centres collaborateurs et des Laboratoires de référence de l’OIE ;
  • des représentants des organisations régionales ayant passé un accord officiel avec l’OIE ;
  • des organisations internationales et nationales du secteur privé et des experts individuels ;
  • des bailleurs de fonds potentiels du secteur public et du secteur privé.

La conférence durera deux jours et demi et inclura des déclarations ministérielles, des communiqués, des présentations et des discussions techniques, sur la base desquelles les participants formuleront à l’intention des États membres des recommandations visant à améliorer la santé des animaux aquatiques dans le monde.

Une interprétation simultanée en anglais, français et espagnol sera assurée pendant toutes les séances plénières.



World Organisation for Animal Health • 12 rue de Prony 75017 Paris (France) • Tel.: 33(0)1 44.15.18.88 • Fax: 33(0)1 42.67.09.87 • www.oie.int • oie@oie.int