Produits vétérinaires

Les produits vétérinaires sont des outils importants dans la prévention et le contrôle des maladies animales. La définition de ce terme peut varier d’un pays à l’autre ; celle de l’OIE, quant à elle, comprend les vaccins, les médicaments à usage vétérinaire, tels les agents antimicrobiens, et les kits de diagnostic. Afin de garantir un contrôle à la fois efficace et durable des maladies animales tout en réduisant au minimum les risques encourus par l’homme et les animaux, les gouvernements doivent prévoir dans leur législation vétérinaire des dispositions adaptées pour réglementer l’autorisation de mise sur le marché, la fabrication, la distribution et l’utilisation des produits vétérinaires.

À cet effet, l’OIE élabore à l’intention de ses Pays Membres des normes, des lignes directrices et des recommandations à vocation internationale sur les produits vétérinaires. Ces documents de référence figurent dans les cinq publications suivantes : le Code sanitaire pour les animaux terrestres, le Code sanitaire pour les animaux aquatiques, le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres et le Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques.

L’OIE encourage aussi activement les activités liées à l’harmonisation de la législation vétérinaire. En sa qualité de membre associé, l’organisation soutient ainsi l’initiative sur la Coopération internationale sur l’harmonisation des exigences techniques applicables à l’homologation des médicaments vétérinaires (VICH). Certaines activités spécifiques de collaboration ainsi que les directives du VICH qui ont été traduites peuvent être regroupées dans le Forum élargi du VICH.

Parallèlement à l’élaboration de normes, lignes directrices et recommandations à vocation internationale et en synergie avec celle-ci, l’OIE offre un soutien constant aux Services vétérinaires et aux laboratoires afin de permettre à ses Pays Membres de les mettre en œuvre.

Dans le cadre de ses activités sur les produits vétérinaires, l’OIE s’appuie sur ses trois Centres collaborateurs, qui sont des établissements de premier plan à l’échelle mondiale, et d’un Laboratoire de référence sur la résistance aux antimicrobiens.

Les actions des Pays Membres de l’OIE sont coordonnées par les points focaux nationaux de l’OIE pour les produits vétérinaires, qui fournissent une assistance technique aux Délégués nationaux afin d’améliorer et d’harmoniser les politiques nationales sur les produits vétérinaires.

En mai 2009, au cours de la 77ème Session générale de l’OIE, l’Assemblée mondiale des Délégués a adopté la Résolution n° 25 sur les produits vétérinaires, qui recommande explicitement à l’OIE de renforcer ses actions et continuer à développer une stratégie cohérente dans ce domaine. Cette position se retrouve également dans le Cinquième plan stratégique (2011–2015) de l’OIE, qui a été adopté par cette même Assemblée lors de la 78ème Session générale de l’OIE en mai 2010.

De plus amples informations sont disponibles à l’adresse suivante : Bulletin de l’OIE N° 2010-1 « Médicaments vétérinaires ».  


Tests de diagnostic

Les tests de diagnostic constituent un outil essentiel en vue de confirmer le statut sanitaire des animaux et d’identifier les agents pathogènes. Ils permettent la détection précoce, la gestion et le contrôle des maladies animales, y compris les zoonoses, et facilitent les échanges commerciaux en toute sécurité d’animaux et de produits d’origine animale.

L’OIE travaille activement sur les produits vétérinaires, et notamment les tests de diagnostic, et a élaboré une stratégie cohérente pour ses activités dans le secteur.

Les normes, lignes directrices et recommandations s’appliquant aux tests de diagnostic sont publiées dans le Manuel des tests de diagnostic et des vaccins pour les animaux terrestres (Manuel terrestre) et dans le Manuel des tests de diagnostic pour les animaux aquatiques (Manuel aquatique). Il existe également la Norme de qualité et lignes directrices de l’OIE applicables aux laboratoires vétérinaires, qui apportent une interprétation spécifique, pour les laboratoires vétérinaires, des dispositions prévues dans la Norme ISO/IEC 17025, ainsi que des lignes directrices, qui constituent autant de textes pratiques complétant ces Manuels.

Dans les chapitres d’introduction de ces deux Manuels, des questions telles que la collecte, l’envoi et le stockage d’échantillons de diagnostic, la gestion de la qualité dans les laboratoires vétérinaires ou les principes de validation des tests de diagnostic sont examinées.

Pour l’ensemble des maladies figurant sur la liste de l’OIE, ainsi que plusieurs autres maladies de premier plan, ces deux Manuels précisent et décrivent les méthodes internationalement reconnues en matière de tests de diagnostic.

Ces normes, lignes directrices et recommandations sont régulièrement mises à jour afin de prendre en compte les dernières découvertes scientifiques et les progrès technologiques les plus récents.

En complément de ces deux Manuels, l’OIE a lancé, en 2005, une procédure pour l’enregistrement de kits de diagnostic  afin de fournir aux Pays membres de l’OIE une liste de kits de diagnostic certifiés par l’OIE pour des besoins spécifiques.

Les travaux de l’OIE se font sous la direction de la Commission pour les normes biologiques et de la Commission des normes sanitaires pour les animaux aquatiques, dans leur domaine de compétence respectif, et sont soutenus par différents Laboratoires de référence et Centres collaborateurs. Des sérums de référence internationaux approuvés par l’OIE ont été élaborés, pour certaines maladies, par des Laboratoires de référence.


Diagnostic tests

Diagnostic tests are essential tools for confirming the health status of animals and identifying pathogens. They enable the early detection, management and control of animal diseases including zoonosis and facilitate the safe trade in animals and animal products.

The OIE works actively on veterinary products, including diagnostic tests, and has developed a coherent strategy for its activities in this area.

The OIE standards, guidelines and recommendations applying to diagnostic tests are published in theManual of Diagnostic Tests and Vaccines for Terrestrial Animals (Terrestrial Manual) and in the Manual of Diagnostic Tests for Aquatic Animals (Aquatic Manual). There is also the OIE Quality Standard and Guidelines for Veterinary Laboratories, which provides a specific interpretation of the generally stated requirements of ISO/IEC 17025 for veterinary laboratories, as well as guidelines, which are practical texts that complement these Manuals.

In the introductory chapters of both Manuals, topics such as the collection, shipment and storage of diagnostic specimens, the quality management in veterinary laboratories, or the principles of validation of diagnostic tests are addressed.

For all the OIE listed diseases as well as several other diseases of importance, the two Manuals specify and detail the internationally agreed upon diagnostic test methods.

These standards, guidelines and recommendations are regularly updated to take account of the latest scientific findings and technological developments.

In complement to these two Manuals, the OIE launched in 2005 a procedure for the registration of diagnostic kits to provide OIE Member Countries with a list of diagnostic kits certified by the OIE as fit for specific purpose(s).

OIE’s work is guided by the Biological Standards Commission and the Aquatic Animal Health Commission in their respective areas of competence and supported by several Reference Laboratories and Collaborating Centres. OIE-approved International Standard Sera have been developed by Reference Laboratories for certain diseases.