La Docteure Monique Éloit réélue Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE)

Communiqué de presse

France

Au cours de son deuxième mandat (juin 2021-juin 2026), la Docteure Éloit conduira la mise en œuvre du 7e Plan stratégique, axé sur la gouvernance mondiale en matière de santé animale.

Paris, le 3 juin 2021 – À l’issue de la 88e Session générale de l’Assemblée mondiale, les Délégués nationaux de l’OIE ont confirmé la réélection pour un deuxième mandat de la Docteure Monique Éloit comme Directrice générale de l’OIE. Le vote a eu lieu à bulletin secret suivant la règle « un pays, un vote ». La Docteure Éloit est Directrice générale depuis 2016. Au cours des cinq dernières années, elle s’est efforcée de restructurer les actions de l’Organisation afin de moderniser ses différents programmes et d’améliorer la transparence des procédures internes, dans le but de consolider la position de l’OIE parmi les organisations internationales majeures.

Tout en remerciant l’Assemblée pour sa réélection, elle a réaffirmé sa conviction selon laquelle il faut que « l’OIE ne reste pas centrée sur les sujets historiques de lutte contre les grandes maladies du cheptel, mais que l’Organisation aille au-delà en s’investissant plus significativement sur les sujets de santé publique vétérinaire, c’est-à-dire des sujets qui […] intéressent toute la société. »

La pandémie de Covid-19 nous a rappelé que les défis auxquels la santé mondiale est confrontée sont complexes et en constante évolution. Il n’est pas possible pour un seul secteur de les aborder de manière isolée, mais ils nécessitent des actions concertées multidisciplinaires. Ainsi, l’OIE a mobilisé de nombreux experts vétérinaires afin de fournir des recommandations en appui de la gestion de crise. Le périmètre d’action de l’OIE ne se limite pas à l’amélioration de la santé et de la production animales. Elle contribue également à assurer la subsistance de ceux qui dépendent de l’élevage et de l’aquaculture et à protéger la santé humaine.

Profitant des efforts de restructuration organisationnelle des cinq dernières années, l’OIE vise à mieux répondre aux défis mondiaux grâce à la mise en œuvre du 7e Plan stratégique, adopté la semaine dernière par l’Assemblée mondiale des Délégués lors de la Session générale. L’OIE apportera son aide pour favoriser les changements nécessaires afin d’améliorer la résilience des Services vétérinaires nationaux et des services de santé animale en général. De nombreuses initiatives de l’OIE contribueront à répondre à plusieurs Objectifs de développement durable (ODD) de l’Agenda 2030, tels que « Faim “zéro” », « Pas de pauvreté » ou « Égalité entre les sexes ».

Pour soutenir cet engagement, l’OIE a l’intention de promouvoir et de coordonner de nouvelles collaborations en vue d’élaborer des stratégies internationales en matière de santé animale, appuyées par une expertise scientifique rigoureuse et basée sur les preuves, qui intègrent la nature intersectorielle des défis mondiaux. La mise en œuvre de l’approche « Une seule santé » restera un objectif central, mais l’OIE cherchera également à enrichir son expertise grâce à des connaissances issues d’autres domaines, dont la socio-économie, par exemple.

Les nouvelles avancées technologiques seront poursuivies pour permettre une gestion des données plus solide. L’OIE se modernise et se numérise afin de répondre aux exigences de la nouvelle ère des mégadonnées. Ses activités incluent le lancement d’outils novateurs, notamment le nouveau site Internet institutionnel de l’OIE, la rénovation complète du Système mondial d’information zoosanitaire (OIE-WAHIS) ou encore le développement d’une base de données mondiale sur l’utilisation des agents antimicrobiens chez les animaux. L’établissement progressif d’un Observatoire des normes constitue un autre exemple d’outil qui permettra à l’Organisation d’apporter un soutien plus efficace aux Membres pour relever les défis qu’ils rencontrent dans la mise en œuvre des normes de l’OIE.

Au cours des cinq dernières années, la crédibilité de l’OIE s’est renforcée, car les Membres et le personnel ont bâti une Organisation plus solide et plus transparente. La confiance des Membres, ainsi que celle des partenaires et des bailleurs de fonds, reste forte. En ce qui concerne l’avenir, la Docteure Éloit déclare que « sur cette lancée, mon ambition pour les prochaines années est de contribuer à bâtir une OIE toujours influente, attractive et, je l’espère aussi, une organisation reconnue pour ses valeurs. »

Mon ambition pour les prochaines années est de contribuer à bâtir une OIE toujours influente, attractive et, je l’espère aussi, une organisation reconnue pour ses valeurs.

Dr Monique Éloit, Diréctrice générale de l’OIE

88ème Session Générale de l’OIE

Du 24 au 28 mai 2021, l’OIE célèbre sa 88ème Session générale annuelle de l’Assemblée Mondiale des Délégués Nationaux. Il s’agit du premier sommet à être entièrement numérique et les sessions sont accessibles via la diffusion en direct.