Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Expertise scientifique  > Centres collaborateurs  > Réseaux de Centres collaborateurs

 

Orientations pour la gestion des réseaux de Centres collaborateurs de l’OIE

Introduction

Le réseau mondial de Centres de référence de l’OIE constitue la pièce maîtresse de l’excellence scientifique de l’OIE. L’une des recommandations de la première Conférence internationale des Laboratoires de référence et des Centres collaborateurs de l’OIE (célébrée à Florianopolis, Brésil, en 2006) a préconisé l’établissement d’un réseau de Laboratoires de référence et de Centres collaborateurs afin d’harmoniser et de partager les informations, les données et les réactifs de référence dans le but d’améliorer la surveillance et le contrôle des maladies à l’échelle mondiale.

La deuxième Conférence mondiale des Laboratoires de référence et des Centres collaborateurs de l’OIE (célébrée à Paris en juin 2010) a invité les réseaux de Laboratoires de référence et des Centres collaborateurs du l’OIE à poursuivre leur collaboration afin de renforcer la coopération multilatérale, en particulier pour produire et rendre plus facilement accessibles des matériels biologiques de référence dûment validés. Afin de consolider cette collaboration, les Laboratoires de référence et les Centres collaborateurs de l’OIE devront continuer à mettre en commun leurs connaissances et leur expertise et à partager leurs réactifs de référence, dans l’intérêt des Pays Membres de l’OIE.

Le mandat adopté en mai 2011 prévoit explicitement que les Centres collaborateurs de l’OIE mettent en place et animent un réseau avec d'autres Centres collaborfateurs désignés pour la même spécialités et, si nécessaire, avec des Centres collaborteurs dans d'autres disciplines. Des informations complémentaires sur le mandat des Centres collaborateurs de l’OIE sont disponibles via ce lien.

L’OIE a constaté la nécessité de fournir des orientations complémentaires pour la bonne coordination des réseaux de Centres de référence de l’OIE. Il s’agit de garantir la cohérence de l’expertise et des avis scientifiques proposés aux Pays Membres, grâce à un meilleur partage de l’information.

Le réseau de Centres collaborateurs devra apporter son expertise scientifique et son soutien à l’OIE et à ses Membres, et promouvoir la collaboration internationale sur la santé et le bien-être des animaux Le fonctionnement en réseau aura pour effet d’améliorer la crédibilité et la visibilité des Centres collaborateurs de l’OIE au niveau mondial, et incitera d’autres centres nationaux de Pays Membres de l’OIE à participer à ces réseaux.

Le cas échéant, le Siège de l’OIE pourra inviter les Centres collaborateurs existants à tenir une réunion (soit physiquement, soit par téléconférence) afin de contribuer à la création d’un réseau, de désigner son secrétariat ou d’appliquer les présentes orientations.

Recommandations :

  • Le développement de réseaux entre Centres collaborateurs de l’OIE fait partie du mandat de ces derniers. Dès lors que deux Centres collaborateurs de l’OIE, ou plus, ont été désignés pour la même spécialité (dans un domaine particulier), ces Centres collaborateurs doivent constituer un réseau. La participation à ces réseaux est obligatoire pour les Centres collaborateurs de l’OIE.
  • Au sein du réseau, seuls les Centres collaborateurs doivent rendre des comptes à l’OIE. Toutefois, il est exigé des Centres collaborateurs de l’OIE de collaborer avec d’autres Centres, laboratoires et organisations, selon les besoins. C’est pourquoi d’autres Centres peuvent prendre part au réseau.
  • Chaque réseau devra avoir un plan de travail précis et se doter d’un secrétariat (et en déclarer officiellement la création à l’OIE), accueilli par l’un des Centres collaborateurs de l’OIE participants ; ce secrétariat sera chargé des relations avec le siège de l’OIE. Il est recommandé que le secrétariat soit responsable de la coordination, du leadership et de la mise en œuvre de la responsabilité du réseau. Le secrétariat peut être assuré par les centres participants sur la base d’une rotation (par exemple tous les trois ans). Il est de la responsabilité du Secrétariat du réseau de gérer les conflits d'intérêts et les déclarations de confidentialité s'ils sont jugés nécessaires par le réseau et que l'OIE n'est pas impliquée dans ce processus..
  • Les secrétariats des réseaux adresseront au Directeur général de l’OIE un rapport annuel d’activités : accomplissements réalisés, obstacles rencontrés, initiatives futures (les centres individuels peuvent se référer au rapport du réseau dans leur rapport annuel d’activités en tant que Centres collaborateurs de l’OIE).
  • Lors des réunions organisées par le réseau, il conviendra d’autoriser la participation de personnels de l’OIE en qualité d’observateurs, et de faire préparer par le secrétariat du réseau un rapport de la réunion, qui sera transmis au siège de l’OIE.
  • Dans les cas où le réseau ne parviendrait pas à résoudre une éventuelle divergence de vues ou un désaccord entre les laboratoires participants, le secrétariat du réseau en informera immédiatement le siège de l’OIE. Celui-ci transmettra cette information à la Commission des normes biologiques.
  • Critères d’inclusion sur le site Web de l’OIE de liens vers le site Web du réseau :

  • Le réseau peut créer un site Web afin de diffuser des informations sur ses activités. Les réseaux souhaitant qu’un lien vers leur site Web soit ajouté sur le site Web de l’OIE devront adresser une requête officielle en ce sens au Directeur général de l’OIE.
  • Le site Web du réseau devra se conformer aux règles de présentation de la charte graphique de l’OIE ainsi qu’à d’autres conventions pertinentes de l’OIE.
  • Toute modification majeure intervenant sur le site Web du réseau devra être préalablement notifiée à l’OIE.
  • Le siège de l’OIE se réserve la possibilité de recommander toute modification de contenu qu’il estimerait appropriée concernant le site Web du réseau, et de supprimer le lien vers le site Web du réseau à tout moment, sous réserve d’en expliquer les motifs au secrétariat du réseau.
  • Les rapports et les activités du réseau reflètent les points de vue des membres du réseau et ne reflètent pas nécessairement ceux de l'OIE.

 

 

Contact des réseaux à l’OIE :
Sara Linnane
Service scientifique
Organisation mondiale de la santé animale (OIE)
12, rue de Prony
75017 Paris, France
E-mail : s.linnane@oie.int