Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Normes  > Commissions spécialisées et groupes de travail & ad hoc > Commission des animaux aquatiques et rapports

Animaux aquatiques

Importance of aquatic animals

Les animaux aquatiques jouent un rôle essentiel pour parvenir à un monde plus prospère et plus sûr, en occupant une place prépondérante dans les objectifs du développement durable à maints égards, en particulier :

Les secteurs de la pêche et de l’aquaculture sont une source de revenus et de moyens de subsistance pour plus de 50 millions de personnes

 

 

La part des animaux aquatiques dans l’apport en protéines animales avoisine les 20 % per capita pour plus de 3 milliards de personnes, contribuant ainsi à la sécurité alimentaire

 

 

La promotion d’une pêche et d’une aquaculture responsables et durables est cruciale pour protéger la vie sous l'eau

 

 

 

La promotion d’un système de commerce international d’animaux aquatiques et de produits d’animaux aquatiques dénué de risques et fondé sur les normes de l'OIE est un moteur du développement durable

 

 

Assurer la nutrition humaine à l’échelle de la planète

L’approvisionnement en animaux aquatiques et en produits issus d’animaux aquatiques destinés à la consommation humaine est assuré pour partie par l’aquaculture (élevage d’animaux aquatiques) et pour partie par les pêches de capture. La part de l’aquaculture dans l’approvisionnement mondial est d’environ 50 % et près de 90 % de cette production a pour point d’origine des pays situés dans la région Asie – Pacifique.

Il existe une extraordinaire diversité, en quantité et en nombre, d’espèces d’animaux aquatiques qui sont élevés à l’échelle mondiale. Si les filières de l’élevage des animaux terrestres reposent sur un petit nombre d’espèces appartenant à deux classes de vertébrés ‒ les mammifères et les oiseaux ‒, l’aquaculture recouvre des centaines d’espèces apparentées d’une façon lointaine qui sont issues de plusieurs embranchements incluant les arthropodes (crustacés), les chordés (poissons, amphibiens et reptiles), les mollusques (bivalves et gastropodes) et les échinodermes (concombres de mer et oursins).

La production mondiale de produits de la mer, dont la majorité d’entre eux sont issus de l’aquaculture, devra avoir doublé d’ici 2030 pour satisfaire l’essor de la demande mondiale en ces denrées alimentaires. Cependant, les maladies continuent de constituer une menace pour les animaux aquatiques, freinant la croissance du secteur et induisant de lourdes conséquences au niveau socio-économique et de l’environnement. Les échanges internationaux d’animaux aquatiques et de leurs produits peuvent constituer une voie importante de diffusion de maladies des animaux aquatiques, en particulier si l’on considère que plus d’un tiers de la production mondiale fait l’objet d’un commerce international. Découvrez comment vous pouvez maintenir les animaux aquatiques en bonne santé dans cette brochure.

Comment l’OIE assure-t-il la protection des animaux aquatiques ?

L’OIE fournit des Normes internationales qui visent à l’amélioration de la santé des animaux aquatiques dans le monde entier. Les recommandations figurant dans le Code aquatique de l’OIE doivent être appliquées par les Autorités compétentes des pays importateurs et exportateurs pour assurer la détection précoce, la déclaration et le contrôle des agents pathogènes pour les animaux aquatiques ainsi que la prévention de leur diffusion à la faveur des échanges internationaux d’animaux aquatiques et de leurs produits, tout en évitant l’instauration d’entraves sanitaires au commerce non justifiées. Le Code aquatique comporte également des normes concernant le bien-être des poissons d’élevage et l’utilisation responsable et prudente des agents antimicrobiens chez les animaux aquatiques.

Amélioration de la productivité et du développement durable de l’aquaculture

La contribution des programmes de santé destinés aux animaux aquatiques est essentielle pour assurer le caractère durable des systèmes de production. Les vétérinaires, les professionnels de la santé des animaux aquatiques et d’autres acteurs jouent un rôle crucial dans la production d’animaux aquatiques dans des conditions ne compromettant pas leur santé ni leur bien-être et dans la production de produits issus d’animaux aquatiques propres à la consommation humaine et certifiés de manière appropriée pour satisfaire aux exigences du commerce international. L’OIE cherche constamment à sensibiliser le grand public à la bonne gouvernance des Services vétérinaires et des Services chargés de la santé des animaux aquatiques (relevant du secteur public et du secteur privé).

 

Faits marquants

  • La consommation humaine d’animaux aquatiques et de leurs produits est en hausse constante
  • L’aquaculture est le secteur de la production de denrées alimentaires dont la croissance est la plus rapide dans le monde
  • La santé des animaux aquatiques contribue à la préservation de la biodiversité, au soutien des moyens de subsistance et à la garantie de la sécurité alimentaire
  • L’intensification de la production et la hausse des volumes d’animaux aquatiques et de produits issus d’animaux aquatiques faisant l’objet d’un commerce peuvent constituer une voie non négligeable de propagation des maladies des animaux aquatiques
  • L’OIE élabore des Normes internationales concernant la santé des animaux aquatiques et le bien-être des poissons d’élevage, et la sécurité sanitaire des échanges internationaux

Haut