Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Normes  > Commissions spécialisées et groupes de travail & ad hoc > Groupes de travail et rapports

Groupe de travail sur la faune sauvage

Sommaire

Créé en 1994, ce Groupe de travail informe et conseille l'OIE sur tous les problèmes sanitaires liés aux animaux sauvages, qu'ils vivent en liberté ou en captivité. Il a préparé des recommandations et supervisé de nombreuses publications scientifiques sur la surveillance et la prophylaxie des principales maladies spécifiques des animaux sauvages. Ce groupe de travail comprend des scientifiques reconnus mondialement pour leurs connaissances dans leurs disciplines respectives.

Mandat

  1. Le Groupe de travail rend compte à la Directrice générale de l'OIE, qui transmettra le rapport, ou les parties pertinentes de celui-ci, aux Commissions spécialisées appropriées de l'OIE.
  2. Assurer une perspective et une prévoyance mondiales relatives à la santé de la faune sauvage et à la biodiversité, ainsi qu’à leur interface avec la santé animale et la santé publique vétérinaire, en particulier pour :
    a)    les questions relatives à la santé et aux maladies de la faune sauvage ayant de l’importance pour l'OIE, notamment les maladies émergentes, les maladies vectorielles et les zoonoses ;
    b)    les espèces envahissantes ayant une importance potentielle pour l'OIE en raison de leurs conséquences pour la biodiversité ;
    c)    les répercussions du changement climatique sur la santé animale, la santé de la faune sauvage et la biodiversité.
  3. Aider la Directrice générale de l'OIE, la Commission scientifique et les autres Commissions spécialisées de l'OIE à évaluer les risques et à formuler des recommandations en matière de gestion des risques, notamment l'élaboration des normes et des lignes directrices de l'OIE, en lien avec la santé de la faune sauvage et la biodiversité.
  4. Aider l'OIE à la formation des Points focaux nationaux de l'OIE pour la faune sauvage et pour d'autres activités visant à soutenir les Pays membres, destinées en particulier à renforcer ou améliorer leurs capacités pour satisfaire aux normes et obligations de l'OIE relatives à la santé de la faune sauvage et à la biodiversité ainsi qu’à leur interface avec la santé animale et la santé publique vétérinaire.
  5. Aider l'OIE à recueillir, enregistrer et interpréter les informations relatives aux maladies de la faune sauvage, notamment à la survenue de maladies émergentes, de maladies vectorielles, de zoonoses et d’espèces envahissantes, provenant de sources officielles par l’intermédiaire de WAHIS, et soutenir un réseau international pour disposer d’informations de sources non officielles.
  6. Traiter les problèmes spécifiques adressés au Groupe de travail par la Directrice générale de l'OIE, qui peuvent comprendre des questions recommandées par les Commissions spécialisées, par des Pays membres ou par l'OIE elle-même.
  7. Aider l'OIE pour la communication et la diffusion des informations relatives à la santé de la faune sauvage et à la biodiversité, et représenter l'OIE à sa demande.
  8. Aider l'OIE à intégrer de manière appropriée dans ses programmes et publications éducatives et scientifiques, les questions relatives à la santé de la faune sauvage et à la biodiversité qui ont de l’importance pour l'OIE.
  9. Aider l'OIE à soutenir les activités des Centres collaborateurs sur la santé de la faune sauvage et la biodiversité.
  10. Soutenir l'OIE dans ses interactions et ses collaborations avec des organisations internationales qui travaillent sur l'interface entre les santés animale, humaine et environnementale, ainsi qu'avec l’ensemble de la communauté des parties prenantes engagées sur ces questions.

Mode de fonctionnement du Groupe de travail sur la faune sauvage

  1. Le Groupe de travail tiendra habituellement chaque année à Paris une réunion en personne de mi-exercice.
  2. Le Groupe de travail tiendra des réunions sous la forme de téléconférences au moins deux fois par an. Celles-ci sont ouvertes aux représentants du Service des Programmes ou à d'autres Services compétents de l'OIE.
  3. Le Groupe de travail pourrait avoir recours à un forum Internet sécurisé, si disponible, pour gérer les discussions, les examens de documents et les questions connexes, forum grâce auquel le personnel de l'OIE pourrait également accéder aux produits des activités du Groupe de travail.
  4. Le Président du Groupe de travail assurera, si nécessaire, des communications supplémentaires régulières avec le Service des Programmes de l'OIE et le Service d'information et d'analyse de la santé animale mondiale de l'OIE.
  5. Le Groupe de travail révisera son programme de travail chaque année.
  6. L’anglais sera la langue de travail du Groupe de travail.

Voir en particulier :
Health Risk Analysis in Wild Animal Translocations

Manuel de formation
premier cycle

Manuel de formation
second cycle

Fiche repère
de l'OIE

Guidelines for Wildlife
Disease Surveillance:
An Overview

               

Données pour exercices

Manuel de formation
troisième cycle

Manuel de formation
quatrième cycle
(en anglais)

Manuel de formation
cinquième cycle


Contact: Service scientifique et technique

Haut