Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

27e Conférence de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe : vers une nouvelle dynamique

19-23 septembre 2016

Lisbonne (Portugal)

 
© DGAV-Portugal 

Lisbonne, le 26 septembre 2016 - La 27e Conférence de la Commission régionale pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE), qui compte 53 Pays membres, s’est tenue à Lisbonne, au Portugal, du 19 au 23 septembre 2016.

La Cérémonie d’ouverture s’est déroulée en présence de représentants des autorités locales et régionales. Son Excellence M. Luis Capoulas Santos, Ministre de l’Agriculture, des Forêts et du Développement rural du Portugal, le Dr Botlhe Michael Modisane, Président de l’Assemblée mondiale des Délégués OIE, le Dr Maris Balodis, Président de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe et Délégué de la Lettonie, et la Dre Monique Éloit, Directrice générale de l’OIE, ont adressé leurs messages de bienvenue aux participants.
 
L’événement a rassemblé des Délégués nationaux et/ou des Représentants de 40 Pays membres de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe et plusieurs représentants de haut niveau du Siège de l’OIE, la Représentation régionale de l’OIE à Moscou (Russie), la Représentation sous-régionale de l’OIE à Bruxelles (Belgique) et l’unité sous-régionale de l’OIE de coordination de la lutte contre la fièvre aphteuse à Astana (Kazakhstan). Des représentants des organisations régionales et internationales impliquées dans des actions de santé publique vétérinaire et de santé animale dans la région ainsi que de nombreux observateurs et experts ont aussi participé à l’événement.

Cette conférence a été l’occasion de tester un programme innovant conçu pour inciter les Pays membres à participer davantage aux échanges et la prise de décision concernant les problématiques de leur région. En conséquence, les présentations plénières sur la nécessité des interactions entre les différents acteurs institutionnels, les séances de groupes et les tables rondes ont amorcé une dynamique nouvelle de cet événement institutionnel majeur.

Les participants ont aussi eu accès à des informations détaillées, une analyse et un exposé des tendances concernant les maladies représentant une préoccupation majeure pour la région. Ces données ont été collectées par le système mondial d’information zoosanitaire (WAHIS) de l’OIE, notamment pour la dermatose nodulaire contagieuse, la peste porcine africaine, la fièvre aphteuse, la rage, la peste des petits ruminants et l’influenza aviaire hautement pathogène.

Les thèmes techniques suivants ont ensuite fait l’objet d’échanges : « Contrôle et éradication de la rage en Europe : défis et stratégies pour une Europe indemne de la rage » et « La dermatose nodulaire contagieuse : situation actuelle en Europe et dans les régions voisines, mesures de contrôle nécessaires pour stopper sa propagation dans le Sud-est de l’Europe. »

Plusieurs questions essentielles intéressant les Pays membres de la région, ont été également examinées, en insistant sur les points suivants :

  • La Task-Force de la Commission régionale de l’OIE pour l’Europe pour améliorer la participation régionale dans le processus d’élaboration des normes de l’OIE, et la révision des chapitres sur la peste porcine africaine et la dermatose nodulaire contagieuse, en présence du Président de la Commission du Code ;
  • Les procédures OIE de reconnaissance officielle du statut sanitaire versus l’auto-déclaration ;
  • L’engagement de l’Europe dans les stratégies mondiales de contrôle et d’élimination des maladies ;
  • Les options d’évolution du Processus PVS (performance des Services vétérinaires) afin de le rendre plus populaire au sein des Pays membres, suivi d’une séance en groupes de travail;
  • L’antibiorésistance : point sur la situation actuelle et évolutions futures. 

De plus, une table ronde où sont intervenues plusieurs organisations internationales et régionales a été organisée pour traiter des problématiques du commerce international d’animaux et des produits d’origine animale.

Pour la première fois, une session de posters a été organisée afin de présenter d’une façon plus attrayante les connaissances techniques intéressantes pour tous participants.

Les débats ont été constructifs et les recommandations adoptées pendant la Conférence seront soumises au vote de l’Assemblée mondiale de l’OIE en mai 2017.

Le Gouvernement portugais a aimablement accueilli cette conférence.

Haut