Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

L’OIE et l’OCDE se rapprochent pour relever les défis de la santé et du bien-être animal de demain

Cet après-midi, la Dr Monique ÉLOIT, Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) et Mme Mari KIVINIEMI, Secrétaire générale adjointe de l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE), ont signé un protocole d’accord visant à renforcer la collaboration entre leurs organisations. Cet accord établit le cadre officiel d’une communication, d’une coopération et d’une collaboration étendues afin de favoriser l’échange de points de vue sur les thématiques relevant de leurs domaines de compétence respectifs, et une concertation régulière sur des problèmes d’intérêt commun. Ce rapprochement doit permettre aux deux organisations d’atteindre leurs objectifs et de coordonner leurs positions et actions.


Dr Monique ÉLOIT, Directrice générale de l’OIE et Mme Mari KIVINIEMI, Secrétaire générale adjointe de l’OCDE.
© OIE/C.Bertrand-Ferrandis

Paris, le 7 septembre 2016 - Dans un monde moderne où la population augmente constamment, et où la circulation des personnes, des animaux, des agents pathogènes, des données et des biens s’est mondialisée, les nations doivent faire face à nombreux défis dans le but d’assurer leur prospérité économique ainsi que le bien-être social et environnemental de leurs populations.

L’OIE et l’OCDE soutiennent activement leurs Pays membres dans cette problématique. Celles-ci mettent à leur disposition un forum au sein duquel les gouvernements peuvent travailler de concert afin de partager leurs expériences, chercher des solutions aux questions communes, élaborer des recommandations et adopter des normes dans leurs domaines d’intérêt.

Par un suivi sans faille des événements affectant ses 35 Pays membres et le reste du monde, et des prévisions régulières de court et moyen terme sur les développements économiques, l’OCDE aide les gouvernements à cultiver la prospérité par la croissance économique et la stabilité financière. L’OCDE garantit également la prise en compte des impacts environnementaux du développement économique et social.

Quant à l’OIE, sa mission est, à l’échelle mondiale, d’améliorer la santé animale, la santé publique vétérinaire ainsi que le bien-être animal, et de promouvoir la transparence concernant la situation des maladies animales dans le monde. Organisation de référence en termes d’élaboration de normes dans ces domaines, l’OIE accompagne ses membres dans leur mise en œuvre par l’intermédiaire de nombreuses actions et programmes de renforcement des capacités visant à consolider les systèmes de santé au niveau mondial.

Dans ce contexte, renforcer la collaboration et les échanges entre l‘OCDE et l’OIE semblent constituer la voie naturelle vers l’accomplissement de leurs objectifs respectifs. La Dr Monique ÉLOIT et Mme Mari KIVINIEMI se sont donc réunies cet après-midi au Siège de l’Organisation mondiale de la santé animale pour parapher le premier protocole d’accord entre les deux organisations.

Ce partenariat se matérialisera en particulier par un échange d’informations et une coopération technique. Il s’intéressera plus précisément aux meilleures pratiques, mesures et évaluations économiques associées à la santé et au bien-être animal, aux médicaments vétérinaires (y compris en matière de résistance aux agents antimicrobiens), à l’impact des animaux d’élevage sur l’environnement, et à la réduction des menaces biologiques, qu’elles soient d’origine naturelle, accidentelle ou délibérée.

***
En savoir plus :


Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

  • Catherine Bertrand-Ferrandis, Chef de l’Unité Communication de l’OIE : media@oie.int
  • Lawrence Speer, Responsable presse de la Division des Relations avec les Médias de l’OCDE: Lawrence.SPEER@oecd.org

 

Haut