Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Création d'une nouvelle Représentation sous-régionale de l'OIE pour le Moyen-Orient aux Émirats arabes unis

À l'occasion de la 15e Conférence de la Commission régionale de l'OIE pour le Moyen-Orient, l'OIE ouvre officiellement sa Représentation sous-régionale pour le Moyen-Orient aux Émirats arabes unis. Ce nouveau bureau renforcera la coopération de la région avec l'OIE et avec les Membres de l'Organisation. Ce faisant, il permettra de traiter des problématiques majeures : le contrôle des maladies transfrontalières, notamment des zoonoses, et le bien-être animal, en particulier dans le contexte commercial.


Assis : Dre Monique Eloit, Directrice générale de l'OIE et SE Dr Saïd Al-Bahari Salem Al-Ameri,
Directeur général de l'Autorité pour la sécurité de l'agriculture et des aliments d'Abou Dhabi (ADAFSA).

Debout : Dr Mark Schipp, Président de l'OIE et SE Dr Sani ben Ahmed Al-Zeyoudi,
Ministre du Changement climatique et de l'Environnement des Émirats arabes unis.

Abou Dhabi (Émirats arabes unis), le 14 novembre 2019 – Plus de 80 acteurs de la santé animale de la région Moyen-Orient, dont des Délégués des Pays membres de l'OIE et des représentants d'organisations partenaires et régionales, ont assisté cette semaine à la signature de la Lettre d'intention marquant la création de la nouvelle Représentation sous-régionale de l'OIE à Abou Dhabi. Cette lettre qui symbolise la première étape de la mise en œuvre du programme d'activités du bureau, a été signée par la Dre Monique Eloit, Directrice générale de l'OIE et SE Dr Saïd Al-Bahari Salem Al-Ameri, Directeur général de l'Autorité pour la sécurité de l'agriculture et des aliments d'Abou Dhabi (ADAFSA).

Au carrefour de l'Asie, de l'Europe et de l'Afrique, la situation géographique du Moyen-Orient donne à la région un rôle déterminant dans le contrôle mondial des maladies animales transfrontalières, dont les zoonoses. « Il ne fait aucun doute que la santé animale est une question importante au Moyen-Orient », a déclaré la Dre Monique Eloit. « La nouvelle Représentation sous-régionale de l'OIE pour le Moyen-Orient d'Abou Dhabi facilitera la mise en œuvre des Normes internationales de l'OIE qui visent à garantir la sécurité sanitaire du commerce d'animaux et de leurs produits en abordant les questions importantes pour les pays de cette sous-région. »

Les pays du Golfe sont principalement des pays importateurs, puisqu'ils font venir de nombreux animaux vivants de la Corne de l'Afrique. Une coopération entre les pays importateurs et exportateurs quant au respect des Normes internationales de l'OIE, ainsi que des Services vétérinaires solides, sont des facteurs cruciaux pour le maintien d'échanges commerciaux sûrs et équitables.

Dans le cadre de son programme d'activités, le nouveau bureau de l'OIE jouera un rôle important dans la future mise en œuvre du projet BESST « Meilleure mise en application des normes pour un commerce plus sécurisé ». Cette initiative vise à renforcer les services de santé promouvant et en investissant dans des Partenariats public-privé (PPP) qui améliorent la mise en conformité avec les Normes internationales de l’OIE et facilitent la sécurité du commerce des animaux et de leurs produits. À cet effet, une étude de faisabilité conduite par l’Institut International de Recherche sur l’Élevage (ILRI) et présentée durant la conférence, a mis en lumière les principaux points d’amélioration ainsi que les activités prioritaires identifiés pour préserver la situation sanitaire et favoriser un commerce sécurisé.

Le secteur de l'élevage du Moyen-Orient participe à la sécurité alimentaire, à la justice sociale et à la croissance économique des pays de la région. La nouvelle Représentation sous-régionale de l'OIE protègera ces atouts en renforçant la capacité des Services vétérinaires à contrôler et maîtriser les maladies animales.

 

Pour plus d'informations :

Haut