fake hub hd sexy hub Female domination private4k.com

Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La FAO, l'OIE, l'OMS, le PNUD et leurs partenaires financiers donnent le coup d'envoi de l'attribution des financements visant à combattre l’AMR

Cette semaine, l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) a organisé la première réunion du comité de pilotage du Bureau des fonds multipartenaires contre la résistance aux antimicrobiens (AMR MPTF), une étape cruciale qui marque le lancement de ce fonds et la mise en œuvre de ses activités.

De gauche à droite : Jennifer Topping (PNUD), Hanan Balkhy (OMS), Monique Eloit (OIE) et Maria Helena Semedo (FAO) à l'occasion du lancement du Fonds aux Pays-Bas le 19 juin 2019

Paris, le 19 mars 2020 - L'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), le Bureau des Nations Unies pour les Fonds fiduciaires multi-partenaires du Programme des Nations Unies pour le Développement (FFMP PNUD), ainsi que leurs partenaires fournisseurs de ressources se sont joints à l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE) pour former le comité de pilotage duBureau des fonds multipartenaires contre la résistance aux antimicrobiens (AMR MPTF). Le Comité de pilotage est chargé de déterminer les orientations stratégiques du Fonds et d'attribuer les ressources qui soutiennent la mise en œuvre et l'évaluation d'activités au sein de pays pilotes.

Le Bureau des fonds multipartenaires contre l’AMR appuie l’Alliance tripartite de longue date entre la FAO, l'OIE et l'OMS dans son combat contre la menace mondiale croissante représentée par l’AMR, en utilisant une approche Une seule santé. Ce fonds a reçu le généreux soutien des Pays-Bas et de la Suède et nous avons le plaisir d'annoncer la récente contribution du Royaume-Uni. Grâce à ces pays, le Fonds a été en mesure de lancer le premier appel à soumission de notes conceptuelles proposant des actions prioritaires relatives au combat contre l’AMR. Lors de cette première réunion du comité de pilotage, ont été principalement considérées les notes conceptuelles sur les projets de l’Alliance tripartite dans des pays pilotes.

Au total, 13 notes conceptuelles ont été examinées à l’occasion de cette première session. Cette action conjointe est la preuve d'une coopération efficace et continue entre les acteurs nationaux et l’Alliance tripartite. Les activités proposées sont étroitement liées à la mise en œuvre des Plans d'action nationaux contre l’AMR et comprennent une gamme ambitieuse d'actions pour permettre la réalisation d'objectifs intersectoriels dans le cadre d'une approche Une seule santé. Cette réunion a donné lieu à la sélection d'interventions prioritaires, principalement au niveau national qui bénéficieront de la mobilisation des ressources du Fonds fiduciaire via les organisations tripartites.



Note

L'appel du Bureau des fonds multipartenaires contre la résistance aux antimicrobiens (AMR) est destiné à être utilisé pour la mise en œuvre des priorités de l’Alliance tripartite contre l’AMR, en particulier en fournissant un soutien technique aux pays, lorsqu'il s'agit d'élaborer et de mettre en œuvre leurs plans d'action nationaux contre l’AMR et d'intensifier leur action au niveau national.

La marche à suivre pour atteindre cet objectif implique de mener des activités qui vont de la sensibilisation du public à l'élaboration de plans d'action nationaux visant à surveiller l’AMR et d'assurer une utilisation et une vente plus responsables des antimicrobiens.

L'inaction, en raison de politiques inadéquates ou de problèmes de mise en œuvre, menace de rendre des infections banales plus difficiles à traiter et de rendre plus dangereux les traitements et procédures médicales. L'inaction pourrait également avoir pour effet d'aggraver l'insécurité alimentaire et la pauvreté rurale, lorsque les maladies animales ne peuvent plus être traitées efficacement à l'aide de médicaments vétérinaires.

Le Fonds fiduciaire contre l’AMR offre un mécanisme conjoint pour une attribution claire et transparente de toutes les sources de financement, tandis que ses activités porteront sur l'application de meilleures pratiques, sur le développement des activités qui ont bien fonctionné et sur des approches innovantes qui travaillent à s'assurer que les traitements actuels soient disponibles pour les prochaines générations.


Ressources


Contacts médias
Service de la Communication
Email : media@oie.int

Haut