Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

D’après les experts, l'aquaculture, secteur en pleine croissance, doit se préparer à gérer le risque que représentent les maladies des animaux aquatiques

Des centaines d'experts en matière d’animaux aquatiques se réunissent au Chili pour parler des défis sanitaires et solutions à apporter au sein du secteur aquacole, à l'occasion de la Conférence mondiale de l'OIE sur la santé des animaux aquatiques.

Santiago (Chili), 1er avril 2019 – Les maladies des animaux aquatiques menacent la durabilité économique et environnementale de l'aquaculture, le secteur de la production alimentaire qui connaît la croissance la plus rapide et qui représente une source de revenus pour près de 20 millions de personnes. Tel est le message de cette conférence mondiale.

À l'occasion de la Conférence mondiale de l'OIE sur la santé des animaux aquatiques qui rassemble, du 2 au 4 avril à Santiago (Chili), des centaines d'experts en la matière, le focus portera sur la capacité mondiale en matière de prévention des maladies - dont le coût s'élève à 6 milliards d’USD par an -, le suivi des foyers transfrontaliers et la nécessité de mettre en œuvre les Normes internationales pour favoriser le maintien de la bonne santé des animaux aquatiques.

« Avec l'augmentation rapide de la demande et de la production du secteur aquacole, il est probable que celui-ci soit confronté à un risque de maladies et des défis sanitaires plus grands », a déclaré la Dre Monique Eloit, Directrice générale de l'OIE. « Mais par la collaboration transfrontalière et la mise en œuvre des Normes internationales de l'OIE, nous pouvons limiter les foyers de maladies émergentes qui ont déjà causé des pertes importantes dans le monde entier, affectant ainsi certaines économies nationales et menaçant une source essentielle de protéines animales pour l'alimentation. »

Cette conférence, qui est accueillie et soutenue par le gouvernement chilien, mettra en lumière l'impérieuse nécessité de programmes coordonnés pour la santé mondiale afin de protéger la productivité et la durabilité du secteur aquacole.

Aujourd'hui, les animaux aquatiques assurent presque 20 % des apports protéiques moyens d'origine animale par habitant pour environ 3,2 milliards de personnes. Mais des projections récentes suggèrent que, pour satisfaire la demande grandissante en poissons et fruits de mer, la production devra doubler d'ici à 2030, et que la majorité de cette croissance sera assurée par l'aquaculture.

Une gestion prudente de la santé des animaux aquatiques est, par conséquent, devenue essentielle afin de soutenir le développement d'une aquaculture durable et surmonter les problèmes sanitaires et de biodiversité posés par une production et des volumes d'échanges commerciaux élevés, ainsi que par l'environnement ouvert où vivent souvent ces populations.

Le thème de la conférence, « Collaboration, durabilité : notre futur » s'articule autour d'un programme de discussions portant sur la gestion des maladies, la biosécurité et l'utilisation prudente des antimicrobiens, qui sont les enjeux principaux auxquels le secteur aquacole est actuellement confronté.

La conférence soulignera également les récentes modifications intervenues dans le Code aquatique et le Manuel aquatique de l'OIE et fera l’objet de discussions sur l'outil indispensable de notifications des maladies de l'OIE - le Système Mondial d'Information Zoosanitaire (WAHIS).

Les autres temps forts de cette conférence comprendront des sessions portant sur la gestion des maladies transfrontalières et émergentes ; la biosécurité dans les établissements aquacoles ; la mise en œuvre des Normes internationales de l'OIE ; et les progrès dans la gestion des maladies.

L'intégralité de la conférence sera retransmise en direct: www.oie.int/aquatic-conference2019

L'OIE tient à remercier chaleureusement le Gouvernement du Chili pour son appui considérable dans l'organisation de cette conférence.

Liens utiles :

 

Pour toute demande d'interview, veuillez contacter :
Katie Roche, Marchmont Communications
katie@marchmontcomms.com
+44 (0) 2034 881485

 

Haut