Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

La banque de vaccins de l’OIE contre la rage: Un catalyseur pour les stratégies d’élimination de la rage

Depuis sa création en 2012 par l’OIE, la Banque de vaccins contre la rage contribue à l’élimination de la rage dans ses Pays membres en fournissant en temps voulu des vaccins d’excellente qualité à un prix abordable. Ces vaccins servent ainsi d’éléments déclencheurs à la mise en place de campagnes de vaccination de masse, actions essentielles à toute stratégie efficace d’élimination de la rage à l’échelle nationale. À l’occasion de la Journée mondiale contre la rage 2016, l’OIE publie vidéo et infographie permettant de mieux comprendre son mécanisme.

Paris, le 28 septembre 2016 - On compte encore près de 60 000 personnes mourant de la rage chaque année. Pourtant, avec plus de 95 % des cas humains dus à des morsures de chien, il suffirait de vacciner 70 % de la population canine dans les zones à risque pour ramener ce nombre aux alentours de zéro. La vaccination systématique des chiens est en effet aujourd’hui considérée comme la méthode de choix pour rompre le cycle de la maladie et mener à son élimination.

C’est pourquoi, avec l’aide financière de donateurs internationaux[1], l’OIE a créé en 2012 une Banque de vaccins contre la rage.

Ce mécanisme garantit la disponibilité de vaccins de haute qualité et conformes aux normes internationales de l’OIE. Ces vaccins sont fournis rapidement et à un coût modique, une procédure d’appel d’offres international permettant de mettre en concurrence les fournisseurs potentiels.

En quatre ans, la banque de vaccins de l’OIE a déjà permis de livrer 12,5 millions de doses de vaccins à plus de 22 pays, principalement en Asie et en Afrique[2].

Découvrez plus en détail ce mécanisme :

Les besoins des Pays membres de l’OIE ne se limitent pas aux doses de vaccins; les pays ont également besoin d’être soutenus lors de la mise en place des campagnes de vaccination. En plus de son rôle prépondérant dans le mécanisme de la banque de vaccins, le Fonds mondial de l’OIE pour la santé et le bien-être des animaux contribue à des activités telles que le recrutement et la formation des personnels chargés de la vaccination des chiens, la production de matériels didactiques et la réalisation de campagnes de communication visant à responsabiliser les propriétaires de chiens.

Pour en savoir plus, consultez la brochure et l’infographie dédiées à la banque de vaccins de l’OIE :

Vacciner les chiens contre la rage pour sauver des vies humaines


                   Brochure

    Infographie


Lien utile:


[1] Allemagne, Australie, France, Union européenne (données d’août 2016).
[2] Données d’août 2016.

Haut