fake hub hd sexy hub Female domination private4k.com

Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Pour les médias > Communiqués de presse

Groupe de travail de l'OIE sur la résistance aux agents antimicrobiens : Orientations et définition des priorités pour la première année

Le Groupe de travail de l'OIE sur la résistance aux agents antimicrobiens (en abrégé, Groupe de travail AMR) a été institué par la Directrice générale de l’OIE lors de la 87e Session générale de l’OIE en mai 2019, conformément à la Résolution n° 14 adoptée par l’Assemblée mondiale des Délégués.  Le Groupe de travail AMR poursuit et prolonge les travaux accomplis par l’ancien Groupe ad hoc de l’OIE sur la résistance aux agents antimicrobiens (AMR) en appui aux activités de l’Organisation en matière de AMR. La création du Groupe de travail renforce les capacités de l'OIE à répondre au défi mondial que représente l’AMR.


© OIE/A.Ginzburg

Paris, 12 juin 2020 - Le Groupe de travail AMR a pour tâches essentielles de contribuer à la mise en œuvre de la Stratégie de l’OIE sur l’antibiorésistance et l’utilisation prudente des agents antimicrobiens, de fournir des directives, de définir les priorités et de formuler des recommandations concernant l’élaboration ou le maintien des normes internationales de l’OIE relatives à l’AMR. Le Groupe de travail AMR a aussi pour rôle de contribuer au développement de la base de données de l’OIE sur l’utilisation des agents antimicrobiens et d’aider les Membres de l’OIE à concevoir des activités de communication ainsi que des plans d’action nationaux pour lutter contre l’AMR. Le Groupe de travail AMR va également soutenir la mise en œuvre des recommandations de la 2nde Conférence mondiale de l’OIE sur l’antibiorésistance et l’usage prudent des agents antimicrobiens sur les animaux.

Le Groupe de travail AMR tient régulièrement des réunions en présentiel, virtuelles ou en ligne ; composé actuellement de sept membres, tous experts extérieurs, il opère sous la présidence de la Docteure Tomoko Ishibashi, directrice du Bureau des normes internationales, Division des politiques de sécurité sanitaire des aliments, Département de la sécurité sanitaire des aliments et de la protection des consommateurs au sein du ministère de l’Agriculture, des forêts et de la pêche du gouvernement japonais.  Des représentants de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) et de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) participent aux réunions du Groupe en qualité d’observateurs, tandis que le siège de l’OIE fournit l’assistance nécessaire.

Le Groupe de travail AMR s’est engagé dans la rédaction de référentiels par espèces, dont le premier sera consacré aux volailles. Ces documents sont destinés à compléter la Liste de l’OIE des agents antimicrobiens importants en médecine vétérinaire. Les référentiels par espèces ont pour but de servir de documents de référence qui pourront être utilisés pour apporter des informations sur l’élaboration de lignes directrices nationales en matière de traitements et fournir des conseils sur la prévention et la gestion des bonnes pratiques, ainsi que sur la gestion du risque et l’établissement des priorités en matière de risque.  Des experts extérieurs seront invités à participer à ce processus, y compris des acteurs du secteur privé.

Le Groupe de travail AMR est régulièrement informé de l’état d'avancement du projet informatique relatif à la Base de données mondiale de l’OIE sur les agents antimicrobiens destinés à être utilisés chez les animaux (en anglais). Ce projet permettra d’assurer la transition d’un système de collecte basé sur une feuille de calcul Excel à une base de données logicielle. Le Groupe a convenu de l'importance de sa contribution aux travaux en cours de l'OIE en vue du développement de la base de données de l'OIE. Un Groupe de référence technique composé de membres du Groupe de travail et d’autres experts, suivant les besoins, a été constitué afin de prêter assistance à l’OIE concernant l’évolution de la base de données lors de la transition de la collecte basée sur une feuille de calcul à un système de base de données logicielle. La base de données de l’OIE continue de recueillir les données soumises sur une base volontaire, avec la participation de plus de 150 pays au cinquième cycle de collecte de données. Celle-ci apporte de nouvelles données quantitatives confirmant un progrès continu et une amélioration de la qualité des données, ce qui fournira de précieux éclairages au Groupe de travail AMR et au Groupe de référence technique.

Les Initiatives mondiales et les questions relatives à l’AMR continueront d’être examinées avec intérêt par le Groupe de travail AMR. Le Groupe est régulièrement informé des activités menées par l’Alliance tripartite dans le domaine de l’AMR, des programmes mondiaux relevant du Fonds fiduciaire multipartenaires contre l’AMR ainsi que du cadre de suivi et d’évaluation du Plan d’action mondial pour combattre l’AMR, ce qui permettra au Groupe de définir avec discernement les activités prioritaires pour l’OIE dans ce domaine. 

Regardez la présentation du Dre Tomoko Ishibashi, Presidente du Groupe de travail de l'OIE sur la résistance aux agents antimicrobiens (en anglais)
  

Ressources :

Haut