Direction Générale

Dre Monique Eloit, Directrice général de l’Organisation mondiale de la santé animale

L’OIE a été créé en 1924, soit avant les Nations Unies, par 28 pays. Ces pays voulaient mettre en œuvre un arrangement international pour tenter de mettre fin ensemble à des épizooties qui ravageaient leurs cheptels. Ils voulaient notamment un engagement des pays infectés à informer les autres en cas d’événement sanitaire important afin que ces derniers puissent se protéger. Ils voulaient aussi des informations sur les meilleures méthodes à utiliser pour lutter efficacement contre les maladies animales les plus dangereuses.

Ces objectifs d’information sanitaire et scientifique dans le domaine vétérinaire figurent toujours aujourd’hui parmi les missions prioritaires de notre organisation, qu’elles concernent les maladies des animaux eux-mêmes ou celles qui sont également transmissibles à l’homme.

En 1994, les Accords ayant conduit à la création de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) ont inclus des dispositions spécifiques s’appliquant à la gestion des problèmes sanitaires et phytosanitaires (Accords SPS) liés aux risques posés par les animaux et leurs produits faisant l’objet d’échanges commerciaux. Les normes, lignes directrices et recommandations de l’OIE ont été alors désignées comme références internationales dans le domaine des maladies animales et des zoonoses. Le choix de l’OIE par l’OMC était lié notamment à la tradition d’usage exclusif par notre organisation de bases scientifiques pour motiver toutes les décisions prises.

Les objectifs décrits ci-dessus convergent tous pour rendre possible à terme la mission essentielle de notre organisation: Améliorer la santé et le bien-être des animaux partout dans le monde quelles que soient les pratiques culturelles ou la situation économique des pays et des hommes et des femmes de notre planète.

J’ai l’honneur d’être à la tête de cette organisation depuis le premier janvier 2016, après en avoir longuement connu et apprécié son rôle comme Délégué national auprès de l’OIE, puis comme Directrice Générale adjointe de 2009 à 2015.

Monique Eloit


Biographie

La Docteur Monique Eloit a été élue Directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) le 26 mai 2015 par l’Assemblée mondiale qui réunit les Délégués nationaux de tous les Pays Membres de l’Organisation. Elle a entamé son mandat de cinq ans le 1er janvier 2016, en tant que 7ème Directrice générale de l’OIE, après avoir été Directrice générale adjointe de l’OIE pendant 6 ans.

Formation

Monique Eloit intègre en 1977 l’École Nationale Vétérinaire d’Alfort (ENVA). Elle obtient son titre de Docteur vétérinaire suite à une thèse déjà tournée vers la gestion sanitaire des troupeaux, traitant de la rhinotrachéite infectieuse bovine, et intègre la fonction publique d’État en 1982 en qualité de vétérinaire inspecteur.

Carrière professionnelle

Dès ses premières années de fonction, la Dr Eloit est confrontée à des dossiers sensibles tels que ceux du transport et de l’abattage des animaux de rente, à l’échelle nationale mais aussi communautaires en participant aux premières négociations européennes sur ces sujets. En 1992, on lui confie la responsabilité du lancement du programme de vaccination orale des renards contre la rage, qui permettra en quelques années l’éradication de la maladie en France.

Au cours des années 90, elle exerce tour à tour les postes d’adjointe au Sous-Directeur de la santé animale et de la protection des animaux, participant à cette occasion à la création de l’agence nationale du médicament vétérinaire (ANMV), et d’adjointe au Chef de Service de la qualité alimentaire et des actions vétérinaires et phytosanitaire. Elle préside de plus durant 6 ans le Comité permanent de la Convention Européenne pour la protection des animaux détenus à des fins d’élevage (T-AP) auprès du Conseil de l’Europe.

Suivez-la sur Twitter

Au début du nouveau millénaire, la Dr Eloit est nommée Directrice à l’Agence française de sécurité sanitaire des aliments (Afssa). Elle contribue ainsi à la réforme des comités d’experts et assure l’encadrement des laboratoires vétérinaires nationaux de référence pour leurs activités d’appui scientifique et technique, ainsi que la représentation de l’Afssa au sein du Comité de l’Agence européenne de sécurité des aliments (AESA) regroupant les agences nationales. Elle y est de plus chargée du dossier « bioterrorisme » pour la mise à disposition de certains laboratoires de l’Agence pour les contrôles de produits suspects.

En 2005, elle revient au sein du Ministère de l’Agriculture avec une triple affectation de Directrice Générale Adjointe de l’Alimentation, de Chef des Services Vétérinaires (CVO) français, et de Déléguée auprès de l’OIE. Durant les 4 années qui suivront, elle devra faire face à de multiples crises sanitaires, comme celle de la grippe aviaire, de l’épizootie de fièvre aphteuse et de la « fièvre catarrhale ovine », et à plusieurs situations d’urgence en matière de sécurité sanitaire des aliments. Ses fonctions de CVO et de déléguée de l’OIE l’amèneront à exercer ses fonctions tant à l’échelle nationale que régionale et internationale.

Suite à ces années, elle intègre l’OIE en 2009 en tant que Directrice Générale Adjointe, en charge de l’administration, la gestion, les ressources humaines et les actions régionales. Pleinement partie prenante des relations institutionnelles avec les Pays membres et les organisations internationales ayant un accord avec l’OIE, elle encadre de plus les activités des représentations régionales et sous régionales de l’OIE. Ces 6 dernières années, elle a également mené la réforme des procédures comptables et financières de l’OIE et significativement contribué à la préparation du 6ème Plan stratégique de l’OIE pour la période 2016-2020.

Née en 1958, mère de 2 enfants, la Dr Eloit est mariée à un éminent professeur de virologie de l’Ecole vétérinaire d’Alfort, chercheur à l’Institut Pasteur. Ses trente années de solide expérience professionnelle lui ont apporté une inestimable connaissance de l’ensemble des thématiques de la santé et du bien-être animal. Elle a pris ses fonctions de Directrice générale de l’OIE le 1er janvier 2016. Elle est donc la 7ème Directrice générale de l’OIE, et la première femme à exercer ces fonctions.