Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Solidarité > Options de Soutien ciblé

Processus PVS de l’OIE

  

  Cycle du Processus PVS              Options d’appui ciblé                  Rapports de mission

Appui Ciblé

Cycle PVS

 

Sur la base des résultats des Évaluations PVS et des Analyses des écarts PVS de ces dix dernières années, l’OIE a identifié les lacunes prioritaires au niveau mondial et a mis au point toute une série d’appuis ciblés du Processus PVS, fournissant ainsi à ses Pays membres des options supplémentaires d’engagement dans le Processus PVS.

 

Intégration du concept « Une seule santé » (Ateliers nationaux RSI/PVS de l’OMS et l’OIE) :

Dans le cadre d’un partenariat OMS-OIE, des ateliers interactifs sont organisés dans le but de véritablement opérationnaliser l’approche « Une seule santé » au niveau national. Ces ateliers, engageant autant le secteur de la santé humaine que celui de la santé animale, permettent aux pays de développer une feuille de route conjointe pour l’amélioration de la collaboration intersectorielle, et d’ainsi renforcer les capacités de gestion des risques de sécurité sanitaire majeurs, dont la plupart sont d’ordre zoonotique.



Programme d’appui à la législation vétérinaire du Processus PVS (PALV) :

 

L’OIE a mis au point le PALV dont l’objectif est de permettre aux pays de faire systématiquement évaluer leurs lois en matière vétérinaire par des experts PALV afin d’identifier les écarts et les lacunes dans leur législation, de renforcer leur capacité de rédaction de textes législatifs, et d’élaborer une nouvelle législation.



Appui PVS pour des laboratoires durables :

 

La mission PVS de laboratoire a été développée afin de permettre une analyse approfondie de la pertinence et de la viabilité du réseau national de laboratoires, et de l’adéquation entre le niveau de personnel, d’infrastructure, d’équipement, de financement des dépenses de fonctionnement (ex : réactifs) et les besoins de diagnostics au niveau national.



Enseignement vétérinaire et paraprofessionnel vétérinaire :

 

Afin de soutenir la qualité de l'enseignement vétérinaire et d'aider à garantir que les nouveaux diplômés vétérinaires possèdent les compétences nécessaires, l'OIE a élaboré les documents suivants pour ses Pays membres : Recommandations de l’OIE sur les compétences minimales attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire pour garantir la qualité des Services vétérinaires nationaux, et les Lignes directrices de l’OIE pour un Cursus de formation initiale vétérinaire. Parallèlement, l’OIE a élaboré des Recommandations de l’OIE sur les compétences des paraprofessionnels vétérinaires, et les Lignes directrices de l’OIE pour le cursus de formation des paraprofessionnels vétérinaires.



Soutien aux Organismes Statutaires Vétérinaires (OSV) :

 

La réglementation de la formation, des qualifications et des performances des vétérinaires et des paraprofessionnels vétérinaires est un prérequis important pour des Services vétérinaires nationaux forts. À cette fin, l’OIE a mis au point un programme de jumelage des OSV par le biais duquel les Pays membres souhaitant créer un OSV, ou renforcer un OSV existant, peuvent bénéficier des conseils d’un autre Pays membre. Ce programme est en cours de révision afin de développer de nouvelles approches ciblées pour soutenir les OSV.

Développement de la force de travail par la formation des Points Focaux Nationaux de l’OIE :

 

Les points focaux nationaux aident le Délégué à s'acquitter de ses responsabilités vis-à-vis de l'OIE, dans certains domaines de spécialisation, afin de permettre une procédure d’élaboration des normes transparente et entièrement participative parmi les Pays membres de l’OIE. Depuis 2014, l'OIE organise des activités de formation régulières à l'intention des points focaux nationaux. L’OIE travaille assidument à moderniser ce système de formation afin de s’assurer qu’il reste adapté aux objectifs et aux besoins de ses Pays membres.



Partenariats public-privé :

 

L'OIE aide ses Pays Membres à explorer, planifier et mettre en œuvre des partenariats public-privé (PPP) pour améliorer la qualité de leurs services vétérinaires. Ce soutien est basé sur des lignes directrices développées par l'OIE dans le cadre d'un processus de consultation approfondi, à savoir les Lignes directrices sur les partenariats public-privé dans le domaine vétérinaire (le "Manuel PPP de l'OIE ").

Haut