Organisation Mondiale de la Santé Animale

Taille de la police:

Langue :

Search:

Recherche avancée

Accueil > Solidarité > Options de Soutien ciblé > Education veterinaire et paraprofessionnel veterinaire

Processus PVS de l’OIE

  

  Cycle du Processus PVS              Options d’appui ciblé                  Rapports de mission

Enseignement vétérinaire et pour paraprofessionnels vétérinaires

Appui ciblé

 

Enseignement vétérinaire

 

Un enseignement vétérinaire de haute qualité est un outil essentiel permettant aux vétérinaires potentiels d’acquérir le savoir nécessaire pour performer et soutenir les Services Vétérinaires de manière efficace. Cependant, il ressort des rapports d’Évaluation PVS sur la question des compétences des vétérinaires que la qualité des enseignements délivrés dans les établissements d’enseignement vétérinaire (EEV) d’un grand nombre de pays est insuffisante pour que les jeunes diplômés de ces établissements en sortent armés des compétences requises pour protéger le bien public dans les domaines du contrôle des maladies animales et zoonotiques et de la sécurité sanitaire des aliments.

Face à cette défaillance, l’OIE a mis en place le dispositif suivant pour aider ses Pays membres :

 

 

Les Recommandations de l’OIE sur les compétences minimales attendues des jeunes diplômés en médecine vétérinaire pour garantir la qualité des Services vétérinaires nationaux.

   

 

                                 Les Lignes directrices de l’OIE pour un

                                 Cursus de formation initiale vétérinaire

   

Ces recommandations fournissent un aperçu des compétences nécessaires pour l’entrée en fonction des vétérinaires nouvellement diplômés dans les Services vétérinaires nationaux (poste junior).

L’OIE a développé ces Lignes directrices pour un Cursus modèle de formation initiale vétérinaire comme complément aux Recommandations de l’OIE sur les compétences minimales attendues des jeunes diplômés, et afin d’assurer la qualité des composantes publiques et privées des Services vétérinaires nationaux.  Ces lignes directrices représentent un outil pour les établissements d’enseignement vétérinaire (EEV) au sein des Pays membres de l’OIE souhaitant développer un curriculum pour étudiants vétérinaires qui leur assurera les compétences nécessaires.

 

 

Guide de l’OIE pour le jumelage d’établissements d’enseignement vétérinaire :


L’OIE a par ailleurs développé un Programme de jumelage entre établissements d’enseignement vétérinaire (EEV), donnant ainsi la possibilité à un EEV « bénéficiaire » qui souhaite améliorer ses performances, de collaborer avec un EEV « tuteur » dans le cadre d’un partenariat formalisé visant à atteindre, avec l’aide de l’OIE, des objectifs de renforcement des capacités spécifiques et prédéfinis en matière d’enseignement vétérinaire (incluant le développement d’un curriculum).

Liste mondiale de l’OIE des établissements d’enseignement vétérinaire :

En réponse aux recommandations adoptées durant la Conférence mondiale de l’OIE sur l’enseignement vétérinaire et le rôle de l’Organisme Statutaire Vétérinaire de 2013, l’OIE a établi une Liste mondiale des établissements d’enseignement vétérinaire (EEV).

Pour plus d’information :

 

Enseignement pour les paraprofessionnels vétérinaires (PPV) :

Partant du constat que les efforts pour améliorer l’enseignement vétérinaire se sont soldés par une réussite tangible, l’OIE a utilisé une approche semblable dans le domaine de l’enseignement des paraprofessionnels vétérinaires. L’OIE reconnaît l’importance des para-professionnels vétérinaires dans la prestation de services vétérinaires.  En effet, l’Outil du Processus PVS de l’OIE prévoit l’évaluation de la répartition des effectifs entre para-professionnels vétérinaires et vétérinaires au sein des Services vétérinaires, ainsi que de leurs compétences respectives.

Les missions d’Évaluation PVS ont, là encore, identifié des défaillances dans la formation et la compétence des paraprofessionnels vétérinaires. Aussi, l’OIE a constitué en 2016 un groupe ad hoc dédié aux paraprofessionnels vétérinaires afin de développer les compétences visées dans trois catégories différentes de PPV, à savoir la santé animale, la santé publique vétérinaire et le diagnostic de laboratoire.

 

Recommandations de l’OIE sur les compétences des paraprofessionnels vétérinaires :

 

Lignes directrices de l’OIE pour le cursus de formation des paraprofessionnels vétérinaires :

    

 

Le groupe ad hoc a complété les recommandations sur les compétences des paraprofessionnels vétérinaires pour les trois catégories de VPP en 2018 – celles-ci se retrouvent dans le document intitulé Recommandations de l’OIE sur les compétences des paraprofessionnels vétérinaires.

 

Le groupe ad hoc a aussi complété l’élaboration des Lignes directrices de l’OIE pour le cursus de formation des paraprofessionnels vétérinaires. L’objectif de ce document est d’aider les institutions formant des paraprofessionnels vétérinaires à développer des curricula pour les trois catégories de VPP, fournissant à ceux-ci les compétences nécessaires.

 

 

 

 

Organismes Statutaires Vétérinaires :

 Le rôle de l’Organisme Statutaire Vétérinaire (OSV) est de superviser la qualité et les compétences des vétérinaires dans un pays. Un OSV compétent, indépendant de tout intérêt politique et commercial, peut assurer l’excellence de la profession vétérinaire, en accordant une licence ou en enregistrant de manière appropriée les professionnels vétérinaires et les paraprofessionnels vétérinaires, et en fournissant des normes minimales en matière de formation (initiale et continue) et de conduite professionnelle pour les personnes inscrites. Le cadre fonctionnel et législatif dans lequel un Organisme Statutaire Vétérinaire exerce sa capacité de réglementation est défini aux Articles 3.2.12 et 3.4.6 du Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'OIE.

 

Guide de l'OIE relatif aux projets de jumelage d'Organismes statutaires vétérinaires 

 

Un programme de jumelage d'Organismes Statutaires Vétérinaires (OSV) a été mis en place pour permettre à un OSV "bénéficiaire" qui souhaite améliorer ses performances, de collaborer avec un OSV « tuteur » dans le cadre d’un partenariat formalisé visant à atteindre des objectifs d’amélioration spécifiques et préétablis. Le programme de jumelage est en cours de révision et pourrait être remplacé ou complété à l’avenir par d’autres méthodes permettant d’améliorer les performances des OSV.

 

 

 

Contacts: Enseignement vétérinaire and Organismes Statutaires Vétérinaires
Dr David Sherman
 (d.sherman@oie.int) ou Mme Lydia Greve (l.greve@oie.int)

 

Contact: PPVs - Dr David Sherman (d.sherman@oie.int)

Haut