RAPPORT
ANNUEL 2018

Des animaux en bonne santé pour une vie meilleure

RAPPORT
ANNUEL 2018

Des animaux en bonne santé pour une vie meilleure

ÉDITORIAL

2018 EN CHIFFRES

182

 

Pays membres avec l’adhésion de Sainte-Lucie en mai 2018

12

 

Représentations régionales et sous-régionales

301

 

Centres d’expertise scientifique

Près de 75

 

Organisations partenaires

30M€

 

de budget dont 1/3 de contributions statutaires des Pays membres

85 Normes adoptées

ou révisées dans les Codes et Manuels
terrestres
et aquatiques

3 Conférences mondiales

organisées : 86e Session générale, peste des petits
ruminants, lutte contre l’antibiorésistance

2 Conférences régionales

Europe et Amériques

119 Contrats actifs

avec des bailleurs de fonds
dont 31 signés en 2018

28 groupes d’experts

réunis sur divers sujets.
Faune sauvage, influenza aviaire, bien-être animal
dans les systèmes de production de poules
pondeuses, virus du tilapia lacustre, …

+ de 1 200 personnes
formées

par l’OIE au cours de séminaires
et réunions régionales

6e PLAN STRATÉGIQUE

Avancées 2016-2018

Impacts tangibles à mi-parcours

TRANSPARENCE

Plus à l’écoute des Pays membres et partenaires

Afin de privilégier le dialogue et l’inclusion, un certain nombre de mécanismes de fonctionnement et de procédures ont été rénovés, tant en ce qui concerne les élections des membres des instances de gouvernance, que du réseau d’expertise de l’OIE.

En outre, de nouveaux espaces de dialogue ont été créés envers les Pays membres et les parties prenantes : différents think tanks et sessions de réflexion ont été organisés sur des sujets tels que le bien-être animal,
le développement des Partenariats
Public-Privé, ainsi que sur d’importants programmes tels que le Processus PVS et les banques de vaccins. Cette démarche d’ouverture et d’écoute est entretenue en associant les Pays membres au développement de projets structurants, tels qu’OIE-WAHIS ou l’Observatoire des normes de l’OIE.

PARTENARIATS

Des liens pérennes avec partenaires et investisseurs

La collaboration Tripartite FAO-OIE-OMS a été institutionnalisée avec la signature en mai 2018 d’un protocole d’entente. Elle sera renforcée avec l’établissement d’un Fonds multibailleurs du programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) pour le financement des activités tripartites liées à la thématique de l’antibiorésistance.

De récents partenariats ont permis de lancer de nouveaux projets, tel que celui de l’Observatoire des normes de l’OIE, mené en collaboration avec l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

Par ailleurs, une trentaine de nouveaux financements via le Fonds mondial de l’OIE ont confirmé la confiance des partenaires dans les missions de l’OIE.

ENGAGEMENT POLITIQUE

Participation accrue à des événements et panels de haut niveau politique

L’engagement durable des décideurs politiques et des cercles d’influence est crucial pour la mise en œuvre d’actions s’inscrivant dans la continuité. 

En 2018, comme au cours des années précédentes, l’OIE a activement participé à plusieurs événements et panels de haut niveau politique, de portée mondiale ou régionale, dont les conclusions ont fait référence aux programmes de l’OIE et au rôle joué par les Services vétérinaires dans la gouvernance sanitaire nationale et mondiale.

AVANCÉES 2018

Maîtriser les risques sanitaires

Lutte contre les maladies animales prioritaires


Diagnostic et recherche


Actions contre la résistance aux antimicrobiens


Respect du bien-être animal

Communiquer en toute transparence

Information sanitaire mondiale


Reconnaissance des zones indemnes de maladies


Formation en communication


Modernisation des outils

Renforcer la résilience
des système de santé animale

Performance des Services vétérinaires


Une seule santé


Formations locales


Formation des para-professionnels vétérinaires


Interventions d’urgence

Lutte contre les maladies animales prioritaires


Diagnostic et recherche


Actions contre la résistance aux antimicrobiens


Respect du bien-être animal

Information sanitaire mondiale


Reconnaissance des zones indemnes de maladies


Formation en communication


Modernisation des outils

Performance des Services vétérinaires


Une seule santé


Formations locales


Formation des para-professionnels vétérinaires


Interventions d'urgence

2018 : FAITS MARQUANTS

RÉNOVATION DU SYSTÈME
WAHIS

Initiée en 2018, la refonte Système Mondial d'Information Zoosanitaire facilitera l’accès, l’analyse et le partage des données sur la situation des maladies animales dans le monde. La nouvelle plateforme sera technologiquement avancée et néanmoins facile à utiliser.

Dotée de fonctionnalités avancées, la nouvelle plateforme OIE-WAHIS intégrera de nombreuses améliorations en matière d’ergonomie, d’information géographique ou d’analyse des données. Elle sera conçue pour évoluer à mesure des innovations technologiques et des changements des normes internationales de l’OIE. Il sera de plus possible d’analyser et de comparer les données entre pays, et d’interconnecter OIE-WAHIS avec d’autres bases de données nationales, régionales ou internationales.

Un premier déploiement est prévu d’ici 2020.

VERS UN OBSERVATOIRE SUR
LA MISE EN OEUVRE DES NORMES DE L’OIE

Visant à garantir la pertinence des normes de l’OIE par rapport aux besoins des pays et à mieux définir les priorités concernant les textes à développer ou à réviser, l’initiative d’un Observatoire a été adoptée par les Membres de l’OIE en mai 2018.

Salué par les Ministres de l’Agriculture du G20 à Buenos Aires (Argentine) en juillet 2018, ce projet d’envergure, qui est initié avec la collaboration de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) nécessitera plusieurs années de travail avant d’être pleinement opérationnel. La phase d’étude a débuté en 2018 pour définir son fonctionnement sur la base d’une revue des mécanismes actuels d’élaboration, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation des normes.

En savoir plus